19 February 2014,
 0

Verrue-PlantaireOn désigne par le terme « verrues » des lésions bénignes de l’épiderme, sur différentes parties du corps, qui sont en forme d’excroissances rugueuses. Si la verrue peut faire suite à un microtraumatisme subi par la peau, la verrue plantaire, celle qui est située à la plante du pied, est due à différents types de virus de la famille du papilloma virus humain (PVH). Assez fréquente, cette tumeur est contagieuse malgré son caractère bénin.

Comme il a déjà été noté un peu plus haut, d’autres parties du corps peuvent également être touchées par les verrues dont les mains, le visage, le cuir chevelu ainsi que la partie autour de la bouche et les parties génitales.
Même si la verrue plantaire peut toucher tout le monde, il existe toutefois certaines personnes qui y sont plus sujettes dont les enfants ou encore les personnes autour de 50 ans.

Ce que j’ai relève-t-il réellement de la verrue plantaire ?

Il existe notamment une confusion possible avec les durillons, les oignons ou encore les cors. Mais pour savoir si ce que vous avez à la plante du pied est vraiment une verrue plantaire, vous pouvez l’examiner.

Généralement, les verrues plantaires sont plates, épaisses et dures tout en ayant une apparence jaune ou brune. Par ailleurs, elles peuvent se présenter seules ou, au contraire, en mosaïque sur la plante du pied.

On note deux types de verrue plantaire dont les myrmécies qui sont douloureuses à la pression et les verrues plantaires en mosaïque qui sont indolores.

Profonde et présente à la plante du pied seule ou en petit nombre, la myrmécie se trouve être le type de verrue plantaire le plus fréquent. Elle comporte une couche de peau plus épaisse en son milieu.

Quant aux verrues plantaires en mosaïque, il s’agit de verrues superficielles qui sont toujours installées en grand nombre sur la plante du pied de manière contiguë.

Si vous constatez que l’excroissance compte de petits points noirs en son sein et qu’elle vous occasionne de la douleur surtout lorsque vous marchez, il s’agit probablement d’une verrue plantaire.

Notez qu’en cas de cor, laquelle est due à une pression ou un frottement subi par la peau, l’excroissance ne présente pas de points noirs.

Pour information, ces petits points noirs au niveau de la verrue plantaire ne sont autres que des vaisseaux sanguins coagulés à la suite de son développement.

Comment le virus s’installe-t-il ?

La pénétration du virus dans la peau s’effectue très probablement grâce à une coupure ou écorchure de la couche cornée de la peau du pied ou à une peau humide. Également, une personne peut facilement être sujette à la verrue plantaire si ses anticorps ne suffisent pas pour assurer sa protection, étant par exemple sujette à la fatigue ou au stress qui peuvent être à l’origine d’une déficience du système immunitaire.

Par la suite, la kératine, laquelle est une protéine, se multiplie par l’action du virus, d’où la formation de l’excroissance. Il est néanmoins à noter que la verrue n’est visible qu’après plusieurs semaines ou même plusieurs mois après que la peau ait été infectée.

En effet, elle pousse vers l’intérieur et est généralement plate étant donné que le poids du corps a pour effet de la repousser dans la chair. La prudence est donc de mise car la propagation et la contagion peuvent se faire sans que les personnes concernées soient au courant de ce qu’il est en train de se passer.

Causée par un virus, la verrue plantaire est une tumeur contagieuse

On ne le répètera jamais assez, la verrue plantaire est contagieuse, l’individu pouvant alors contaminer un autre. Également, elle est auto contagieuse car le pied déjà touché peut contaminer l’autre pied.
À cet effet, il existe plusieurs précautions à prendre si la tumeur est avérée ou si vous pensez avoir une verrue plantaire. Ainsi, pour éviter la contagion :

– Ne grattez pas l’excroissance et ne la faites pas saigner;
– Utilisez un pansement pendant le traitement;
– Jetez tous les instruments dont vous avez fait usage pour le traitement;
– Lavez-vous les mains si celles-ci ont été en contact avec l’excroissance;
– Ne partagez pas des effets personnels comme vos serviettes, vos chaussettes ou encore vos chaussures ou sandales avec d’autres personnes.
– Éviter de se promener pieds nus sur les tapis d’hôtel

Dans le cas où vous n’êtes pas encore touché par la verrue plantaire, il existe également des précautions que vous pouvez prendre pour éviter au maximum d’en attraper.
D’emblée, il faut savoir qu’il existe des endroits à risque dont les piscines, les plages, les salles de sport, les salles de bain, les tapis d’hôtel… le point commun entre ces endroits étant qu’ils ont une ambiance chaude et humide.

De ce fait, pour minimiser les risques, vous pouvez :

– Consulter un podiatre régulièrement, au minimum une fois par an, si vous fréquentez des endroits à risques;
– Vous chausser de sandales ou de chaussures ouvertes dans ces endroits à risque et ne surtout pas marcher pieds nus si vos pieds présentent des coupures ou des écorchures;
– Sécher soigneusement vos pieds;

Le mieux est toujours de vous en référer au podiatre

Il n’est pas rare d’entendre dire que la verrue plantaire peut disparaître au bout d’un moment mais peut également réapparaître étant donné que le virus ne disparaît pas.

Il existe toutefois des cas où il convient de traiter la verrue plantaire car les désagréments causés par celle-ci (boitement, mauvaise démarche…) peuvent être à l’origine de problèmes de dos ou de jambe.
À titre d’information, le traitement peut dépendre de l’âge du patient, du type de verrue qui affecte son pied ainsi que de la région à laquelle où celle-ci est localisée. Il convient donc de vous rendre auprès de votre podiatre si vous avez des problèmes de verrue ou un quelconque problème affectant votre pied, celui-ci étant le plus qualifié pour prendre en charge votre cas. Sur 90% des jeunes, en bas âge, ne vous posez pas de question, c’est une verrue plantaire et non une callosité.

Le traitement le plus utilisé en milieu médical est celui à l’azote liquide. Celui-ci peut être très douloureux et peut nécessiter plusieurs traitements et rendant ainsi la verrue très résistante puisque le patient quitte le traitement par intolérance à la douleur.

L’azote peut être efficace sur les verrues superficielles sur les autres parties du corps.
Il existe d’autres traitements efficaces qui requièrent habituellement deux traitements.

N’oubliez pas de jeter vos vieilles gougounes ou sandales de cuir après le traitement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *